Femmes enceintes

Les soins chiropratiques sont essentiels pour la femme enceinte. Ils apportent une solution naturelle aux nombreux soucis liés à la grossesse, les médicaments étant pour la plupart contre-indiqués pendant cette période. La chiropratique a pour but tout au long de la grossesse d’améliorer le fonctionnement du système nerveux afin de permettre l’expression d’un potentiel de santé optimal pour la mère et le bébé.

Le développement et l’augmentation du poids du fœtus entraînent le déplacement du centre de gravité, accentuant la lordose lombaire et provoquant des tensions supplémentaires sur le bassin et la colonne vertébrale source de maux de dos. Les bouleversements hormonaux entraînent un relâchement ligamentaire pouvant lui aussi occasionner des douleurs lombaires, sciatalgies, névralgies intercostales.

Le rééquilibrage du bassin de la femme enceinte est fondamental : l’ouverture pelvienne peut-être compromise par une anomalie positionnelle ou une diminution de mobilité du bassin ou du sacrum entraînant un passage moins optimal pour le bébé. L’utérus étant maintenu par des ligaments, il peut s’élargir de manière symétrique si le bassin est équilibré afin d’accompagner la croissance du fœtus.

Or une subluxation du bassin peut entraîner une torsion de l’utérus et donc créer une contrainte intra-utérine. Ces contraintes exercent une force de pression importante sur le bébé particulièrement fragile à ce moment. Cela peut occasionner une difficulté pour le bébé de se mettre dans une position optimale et engendrer un accouchement plus long et plus difficile voir à l’utilisation de forceps ou ventouses traumatisants pour le crâne de l’enfant. Les ajustements chriropratiques réguliers pendant la grossesse (en général une fois par mois) favorisent une ouverture plus harmonieuse des os du bassin lors de l’engagement du bébé dans le petit bassin.

Le temps de travail ainsi que les douleurs lombaires lors de l’accouchement s’en trouvent réduits. Tout au long de la grossesse, le chriropraticien accompagne la femme enceinte aussi bien pour le bien être, une meilleure vitalité de la maman que pour favoriser un accouchement dans les meilleurs conditions possibles.

Nourrissons – bébé

La naissance, même si l’accouchement se passe bien reste une épreuve importante pour le bébé. Par voie naturelle comme par césarienne, l’enfant subit les contraintes utérines qui peuvent générer une perturbation de la transmission des informations nerveuses entre le corps et le cerveau.

Raison de plus pour un accouchement difficile qui se termine par l’utilisation de forceps ou ventouses qui peuvent entraîner des lésions articulaires importantes.
Le traitement chiropratique consiste en un geste thérapeutique extrêmement doux avec utilisation de techniques crâniennes spécifiques.
Principaux motifs de consultations :
- Difficulté pour téter lors de l’allaitement.
- hyper excitabilité (dos, bras et jambes raides) avec certains troubles du sommeil.
- crâne plat (plagiocéphalie d’origine positionnelle).
- colique du nourrisson.
- Otites séreuses et problèmes ORL.
- Asymétrie faciale (œil plus petit, bouche déviée…)
- torticolis congénital.
- non acquisition du quatre pattes, passage direct à la station debout et à la marche.
Il peut y avoir des contre indications formelles à un traitement chiropratique. Le chiropraticien n’hésitera pas à orienter l’enfant vers un médecin.

Enfants – ados

De nombreux petits traumatismes liés aux chutes (inévitables dans l’apprentissage de la marche) peuvent entraver une croissance optimale ceci malgré une résistance et une souplesse importante de l’enfant.

C’est une période où la pratique du sport est parfois soutenue sur une charpente en pleine construction.
Le port du cartable et les mauvaises attitudes posturales exercent souvent une contrainte majeure sur la colonne vertébrale de l’enfant. C’est une phase de construction fondamentale ou le chiropraticien veille à ce qu’un déséquilibre ne s’installe pas durablement avec des conséquences pour le reste de l’existence.
En dehors de toute complainte de l’enfant, il est conseillé d’effectuer un bilan annuel chez le chiropraticien.

Principales indications de consultations :
- bilan préventif
- déformations des pieds (prise en charge conjointe avec kiné et podologue)
- prévention du développement de certaines scolioses.
- suivi postural lors d’un traitement orthodontique
- maintenir le meilleur équilibre neuro articulaire chez les enfants sportifs

Adultes

L’adulte est sujet aux douleurs de par les activités multiples qu’il assure jour après jour (travail, déplacements en voiture, « double journée » de la mère de famille, stress, loisirs…).
Tous ces facteurs entraînent des tensions.

Se rajoutent les traumatismes de l’enfance, les accidents éventuels qui ont pu créer des troubles de la posture avec baisse de la mobilité articulaire.
Tous ces traumatismes s’expriment plus facilement lors de moments de fatigue physique ou émotionnelle.
Ainsi le chiropraticien a non seulement une action curative en essayant de déterminer l’origine des douleurs et en s’appliquant à traiter la cause mais également une action préventive pour diminuer l’usure prématurée (arthrose) et augmenter le potentiel vital.
Principaux motifs de consultation :
- douleurs de dos
- lumbagos aigus ou chroniques
- sciatiques et sciatalgies
- certaines hernies discales
- douleurs de cou
- céphalées, migraines
- tendinites
- épaule douloureuse
- syndrome du tunnel carpien

Sportifs

La pratique du sport est essentielle pour maintenir un bon état de santé ; tant pour réduire les risques de maladie cardiovasculaires et métaboliques que pour éviter des prises de poids, perte de mémoire lié au vieillissement et surtout pour entretenir un bien être physique et psychique.

Mais pour la plupart des sports, le revers de la médaille est que les articulations sont mises à rude épreuve d’où l’apparition possible de douleurs répétées ressenties sur les points faibles de chacun.
Pour prévenir l’usure du corps et l’hypersollicitation articulaire, le chiropraticien équilibre la posture et rétablit une parfaite mobilité articulaire.
Il est donc vivement conseillé de faire un bilan chiropratique avant d’entamer un programme sportif.
Un autre aspect important du suivi chiropratique chez le sportif est l’amélioration des performances en augmentant au maximum le potentiel du corps sans oublier l’amélioration de la récupération après un événement sportif particulier (compétitions, marathons…).

Il ne faut pas oublier qu’un traumatisme même s’il n’y a pas de lésions radiologiques visibles peut perturber les axes articulaires et entraîner des problèmes à distance du traumatisme.

Seniors

Lutter efficacement contre le vieillissement physique, c’est maintenir un équilibre mécanique postural aussi parfait que possible.

Or bien que l’on parle beaucoup de prévention, de dépistages systématique de certaines maladies ; on a peu la notion d’entretien de la mécanique corporelle.
L’organisme au fil du temps subit des transformations, les ligaments perdent leur élasticité, les cartilages sont usés par l’accumulation des contraintes articulaires.
Le chiropraticien procède à un examen approfondi pour déterminer s’il n’y a pas de contre indications à un traitement chiropratique puis repère les zones ou la mobilité (articulaire, musculaire, ligamentaire ou viscérale) est diminuée.
Le rétablissement d’une bonne mobilité permet à l’organisme de mieux fonctionner.
Ainsi les douleurs articulaires et musculaires peuvent être diminuées, la fonction digestive améliorée.
Ceci permet souvent de réduire la consommation de médicaments (inflammatoires, antalgiques…).